Logo Vidéosphère
Horaires et Tarifs
Accueil | Actualités

Actualités

DIMANCHE 10 MARS 16H30 : " Cinénigmes "  ! Un ciné quizz organisé par Antoine de Baecque et présenté par  Benjamin Delattre

DIMANCHE 10 MARS 16H30 : " Cinénigmes " ! Un ciné quizz organisé par Antoine de Baecque et présenté par Benjamin Delattre

Place aux Cinénigmes de Cinésphère ! Un hommage aux grands extraits du cinéma via un ciné-quiz organisé par Antoine de Baecque et présenté par Benjamin Delattre.
Le cycle So Ni Ka Bo change donc de formule et vous propose de relever ce défi cinéphile un dimanche par mois à 16h30!.
PREMIER CINENIGMES : DIMANCHE 3 FEVRIER A 16h30
À chaque cinénigme son thème, ses trois rounds et ses nombreux lots à gagner (abonnements films, affiches, figurines), en particulier pour l'équipe qui aura le plus besoin de voir des films à l'issue du verdict des vainqueurs... Entrée libre dans la limite des places disponibles, et salon de thé.
.. LIRE LA SUITE

*


*

*

 

  UN DIMANCHE PAR MOIS !

A partir de février 2019, venez jouer
au ciné quizz de Vidéophère !


Organisé par Antoine de Baecque

Présenté par Benjamin Delattre

DIMANCHE 10 MARS  A 16h30

Place aux Cinénigmes de Cinésphère ! Un hommage aux grands extraits du cinéma via un ciné-quiz organisé par Antoine de Baecque et présenté par Benjamin Delattre.

Le cycle So Ni Ka Bo change donc de formule et vous propose de relever ce défi cinéphile un dimanche par mois à 16h30!

À chaque cinénigme son thème, ses trois rounds et ses nombreux lots à gagner (abonnements films, affiches, figurines), en particulier pour l'équipe qui aura le plus besoin de voir des films à l'issue du verdict des vainqueurs...  Entrée libre dans la limite des places disponibles, et salon de thé.

 

Cinésphère - parmi les plus grands fonds de location de cinéma mondiaux

36, rue des Bernardins

75005

Maubert Mutualité, ligne 10

Jussieu, ligne 7

Saint-Michel, RER B"

 

 

Entrée libre et gratuite dans la mesure des places disponibles

 

 

 

 

 

 

 

ARCHIVES  So Ni Ka Bo

 

Entrée libre 

TOUS LES MARDIS DE 18H00 à 19H30

 

PRESENTÉ PAR ANTOINE DE BAECQUE


Mardi 8 novembre 2016

 
 
 

" Michael Cimino, un sorcier à Hollywood "


Animé par Éric Bernot

Cimino le maudit, le mystique, a marqué à tout jamais le cinéma américain de son empreinte rebelle ; célèbre autant pour Voyage au bout de l’enfer, succès aux cinq oscars, que pour La porte du paradis, le chef-d’œuvre jadis conspué, aujourd’hui adulé dans sa version reconstituée, celui qu’on considérait comme le « Visconti américain » par son approche esthétique, son sens du détail et de l’épique, demeure avant tout un immense scénariste.

Un sorcier qui n’a eu de cesse de panser les plaies originelles des États-Unis (Vietnam, racisme, capitalisme), de réparer un rêve américain blessé afin d’en retrouver les mythes fondateurs (les grands espaces, le Land fordien). Quitte pour cela à se faire violence, à désacraliser l’Amérique triomphante, désenchanter son esprit de conquête.

Une vie et sept films à la recherche d’une utopie.

   

Les Films


Le canardeur (Thunderbolt and Lightfoot), 1974


Voyage au bout de l’enfer (The deer hunter), 1978


La porte du paradis (Heaven’s gate), 1980


L’année du dragon (Year of the dragon), 1985


Le sicilien (The sicilian), 1987


La maison des otages (Desperate hours), 1990


Sunchaser, 1996



VIDEOSPHERE : 105 Bd St Michel – 01.43.26.36.22 – client@videopshere.fr - www.videosphere.fr

 

       

***

  

     

****************************************************************************************************************************************************************************

ARCHIVES


Mardi 11 octobre 2016

 
 
 

" L'âge d'or du cinéma japonais - entre rires et larmes "

 

Animé par Benjamin Delattre 


On redécouvre avec bonheur la richesse et la diversité du cinéma japonais des années 1950-1960, ce qu'on considère souvent comme son âge d'or. A partir d'extraits, on s'intéressera à ce foisonnement d'auteurs, de genres, d'acteurs et de films.

   Les Films


Godzilla de Hishiro Honda


Rashomon de Akira Kurosawa


Harakiri de Masaki Kobayashi


Voyage à Tokyo de Yasujiro Ozu


Bonjour de Yasujiro Ozu


Le coeur de Kon Ishikawa


Les Amants crucifiés de Kenji Mizoguchi


Contes cruels de la jeunesse de Nagisa Oshima 

 


Mardi 11 octobre 2016

 

" Le vampire contemporain : entre demi-dieux et super-héros" 

 

Animé  par Stella Louis

Le vampire du cinéma contemporain ne semble plus être ce revenant en corps, ce cadavre ambulant et assoiffé de sang tel que le mythe de Dracula nous l'a longtemps proposé. De nouveaux vampires sont apparus, avec une nouvelle éthique, de nouvelles images.


   Les Films

  

Bram Stoker's Dracula, de Francis Ford Coppola (1992)

 

Entretien avec un vampire, de Neil Jordan (1994)

 

Twilight chapitre 1, de Catherine Hardwicke (2008)

 

Dracula Untold, de Gary Shore (2014)

 

True Blood (saison 1, épisode 1), HBO (2008)

 

Morse, de Tomas Alfredson (2008)

 

Blade, de Stephen Norrington (1998)

 

Buffy contre les vampires (saison 6 épisode 8), de Joss Whedon (2002)


 

Mardi 28 JUIN 2016

 

" So Ni Ka Bo Best of 2016 "

Animé  par Antoine de Baecque

 

Dernière séance de la saison

plusieurs extraits pris dans les séances 2016 pour conclure saison.
Venez nombreux découvrir le meilleur du So Ni Ka Bo


   Les Films

-Les hommes le dimanche, robert siodmak (1929).


-Les bonnes femmes, claude chabrol (1962)


-Diamants sur canapé, blake edwards (1960)


-Que la bête meure, claude chabrol (1969)


-Les combattants, thomas cailley (2014)


-Le syndrome de Stendhal, dario argento (1996)

Mardi 21 JUIN 2016

 

 « L'ascenseur au  cinéma » 

Animé  par Louise Wastin

 

Depuis toujours, l'ascenseur est un moyen de transport plébiscité par le septième art. Les personnages de nos films, qu'ils prennent de la hauteur ou qu'ils restent bloqués entre deux étages, vivront tous une expérience de voyage mémorable. De l'action, du suspense, de l'humour ou encore du romantisme, il y en aura pour tous les goûts dans cette nouvelle séance du So Ni Ka Bo. 


  

Les Films :


Ascenseur pour l'échafaud, Louis Malle, 1958

 

Charlie et la chocolaterie, Mel Stuart, 1971

 

Le père Noël est un ordure, Jean-Marie Poiré, 1982

 

Piège de cristal, John MC Tiernan, 1988

 

Harry dans tous ses états, Woody Allen, 1997

 

Un amour à New York, Peter Chelsom, 2001

 

Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfant, Yvan Attal, 2005


Drive, Nicolas Winding Refn, 2011


 



 

Mardi 14 JUIN 2016

 

 « Le complexe d'Oedipa au  cinéma » 

Animé  par Adéle yon-Araud

 

Peut-on représenter le plus grand des tabous ? Par quels détours les metteurs en scène de toutes les époques nous ont-ils fait ressentir la puissance et l'interdit ce que Freud appela, alors que le cinema lui-même entrait dans l'adolescence, le complexe d'Oedipe ? Ces fonds troubles, du fait de leur difficulté, n'ont été que très peu abordés de front par le regard de la caméra. Certains réalisateurs, pourtant, en ont fait le motif de leur cinéma. 


  

Les Films :


Psychose, Hitchcock

Le souffle au coeur, Louis Malle

Œdipe Roi, Pasolini

Les damnés, Visconti

La maman et la putain, Jean Eustache

Talons aiguilles, Almodovar

Mommy, Xavier Dolan

 





 

Mardi 7 JUIN 2016

 

 « Le cinéma filme le cinéma » 

Animé  par Sarah Tilche

 

Une introduction à un jeu auquel se prêtent les cinéastes depuis toujours, celui de filmer le cinéma, ses acteurs et sa fabrication, le mettre en scène et jouer de ses caractéristiques. Le film dans le film, un thème classique qui s'immisce dans tous les genres. 


  

Les Films :


Boulevard du crépuscule (1950)

Chantons sous la pluie (1952)

La nuit américaine (1973)

Barton Fink (1991)

Ed Wood (1995)

Mulholand drive (2001)

Millenium actress (2002)

Glory to the filmmaker! (2005)

Super 8 (2011)






  

 

ardi 31 MAI 2016

 

 « DUVIVIER » 

Animé  par Eric Bernot

Le 20 avril dernier, ressortaient quatre chefs-d’œuvre d’un réalisateur que la postérité, Nouvelle Vague en tête, a remisé dans l’ombre de ses contemporains (Renoir, Cocteau, Clouzot) ; Julien Duvivier mérite pourtant sa place au panthéon des grands auteurs du cinéma tricolore : sa carrière impressionne (50 ans, 70 films dont il cosigne tous les scénarios) et son œuvre est porteuse d’une véritable vision. Entre réalisme poétique et peintures sociales, le cinéaste n’hésite pas à tremper sa caméra dans la noirceur de son époque.

Enfin parcourir sa filmographie, c’est aussi partir à la rencontre des mythes du cinéma français, dont il fut l’un des principaux artisans : acteurs de génie – Harry Baur, Jean Gabin, Louis Jouvet, Raimu, Fernandel, Michel Simon – mais aussi certaines des plus grandes plumes de son temps – Charles Spaak, Henri Jeanson, René Barjavel.


   

Les Films :


Pépé le Moko, 1937


La charrette fantôme, 1939


Panique, 1946


Le petit monde de Don Camillo, 1952


Voici le temps des assassins, 1956


Marie-Octobre, 1959

  

 

Mardi 17 MAI 2016

 

 « Filmer le musée » 

Animé  par

Antoine de Baecque

Depuis longtemps, le cinéma s'est introduit au musée. Mais la visite des œuvres est souvent le moyen de faire voir autre chose (que le musée et que les œuvres) : la vie abritée par les musées, ses publics, ses conservateurs, mais également des histoires, celles des musées eux-mêmes ou celles que le musée impose aux personnages qui s'y rendent ou s'y égarent.


  

       

Les Films :



La Ville-Louvre, Nicolas Philibert

 

National Gallery, Frederic Wiseman

 

L'Arche russe, Andréi Sokourov

 

Vertigo, Alfred Hitchcock

 

Pulsions, Brian de Palma

 

Le Syndrome de Stendhal, Dario Argento

 


 

Mardi 3 MAI 2016

 

 « Péplum » 

Animé  par

Éric Bernot

 

D’un culte oublié, le péplum revient régulièrement dans l’actualité (reprise en salles de Spartacus et nouvelle adaptation de Ben-Hur à la rentrée), mais seules quelques pépites égarées rappellent le faste d’une époque.

Inspirés par la littérature du XIXe siècle, fascinés par la mythologie, les pionniers du cinéma s’attachent à la reconstruction des voies antiques – qui pour la plupart mènent à Rome – inaugurant le premier âge d’or d’un genre en devenir : des cohortes de péplums envahissent les cinémas américain et italien, jusqu’en 1925 d’abord, puis pendant la décennie 1955-65, une orgie mêlant « péplums-spaghetti » et productions hollywoodiennes pharaoniques.

  

   

Les Films :


Gladiator, de Ridley Scott, 2000


Cabiria, de Giovanni Pastrone, 1914


Les travaux d’Hercule (Le fatiche di Ercole), de Pietro Francisci, 1958


Spartacus, de Stanley Kubrick, 1960


La chute de l’empire romain (The fall of the roman empire), d’Anthony Mann, 1963


Rome, de John Milius et Bruno Heller, HBO 2005


   

 

Mardi 12 avril 2016

 

 « le split screen : diviser pour mieux… » 

Animé  par

Marie-laure Guétin

 

Qu’il soit partagé en deux parties égales, en trois, quatre ou en une infinité de parties, le split screen (écran divisé) désigne un des procédés cinématographiques qui interpelle nécessairement le spectateur. Séduisant, agaçant, fascinant, toujours virtuose, le split screen laisse d’autant moins indifférent qu’il apparaît lorsque le récit s’emballe à la recherche d’une intensité dramatique la plus forte. Alors comment voit-on lorsque l’écran se fragmente ? Et pourquoi le cinéma peut-il préférer l’image composite à la succession linéaire ? Tels sont certains des enjeux à laquelle nous soumettrons les extraits des films suivants :


  


 
 


Les Films :



L’Aurore (Friedrich Wilhelm Murnau, 1927)

 

L’Affaire Thomas Crown (Norman Jewison, 1968)

 

L’Étrangleur de Boston (Richard Fleischer, 1968)

 

Sœurs de sang (Brian De Palma, 1973)

 

Phantom of the paradise (Brian De Palma, 1974)

 

Timecode (Mike Figgis, 2000)

 

Kill Bill 1 (Quentin Tarantino, 2001)

 

Saint Laurent (Bertrand Bonello, 2014)


                  

 

Mardi 29 mars 2016

 

Joaquin Phoenix, le "métamorphose"


Animé par

Éric Bernot

 

Imprévisible, massif, subtil, halluciné, Joaquin Phoenix emprunte autant à Klaus Kinski qu’à Marlon Brando lorsqu’il s’agit de crever l’écran.

En révisant la gamme de ses prestations les plus marquantes, nourries par les auteurs américains de plusieurs générations, nous démasquerons le « métamorphose » ; derrière le monstre de comédie, se cache un homme rationnel, qui a su modeler sa carrière et sortir de la niche des seconds couteaux du cinéma indépendant, où pourtant il excellait dans les années 90 puis 2000, après sa rencontre avec James Gray.

Une ascension maîtrisée qui porte aujourd’hui l’interprète au sommet de son art.


     


Les Films :



The immigrant, de James Gray, 2013


The yards, de James Gray, 2000


Gladiator, de Ridley Scott, 2000


I'm still here - The lost year of Joaquin Phoenix, de Casey Affleck, 2010


Inherent vice, de Paul Thomas Anderson, 2014


L'homme irrationnel (Irrational man), de Woody Allen, 2015

                  


Mardi 22 mars 2016

 

"Robin Williams : le rire fragile"


Animé par

Louise Wastin

 

  

Artiste impliqué dans le partage des émotions, conteur sublime pour servir notre désir de fiction et de poésie, Robin Williams est l’acteur de référence pour voyager vers des pays imaginaires. Comédien aux multiples facettes, il est tiraillé entre l’insouciance du monde de l’enfance et la cruauté du monde adulte. Nous reviendrons sur ses débuts comiques dans Good Morning Vietnam pour aller vers ses rôles de mentor auprès des jeunes (Le cercle des poètes disparus, Will Hunting). Pour finir, nous évoquerons ses performances plus sombres et plus inquiétantes (Insomnia).

Les Films :


Good Morning Vietnam, Barry Levinson, 1987


Le cercle des poètes disparus, Peter Weir, 1989


Hook, Steven Spielberg, 1991


Madame Doubtfire, Chris Columbus,1993


Jumanji, Joe Johnston, 1995


Jack, Francis Ford Coppola, 1996


Will Hunting, Gus Van Sant, 1997


Insomnia, Christopher Nolan, 2002

     

***


Mardi 15 mars 2016

 

"Vous avez dit Dystopie ? Pourquoi avoir peur de l'avenir..."


Animé par

Sarah Tilche

La contre-utopie ou dystopie est présente depuis l'aube de l'histoire du cinéma et connaît encore aujourd'hui un succès important. A travers des films marquants et de divers genres, observons comment les réalisateurs perçoivent l'avenir au fil des années et à quel point la dystopie est symptomatique des angoisses et enjeux des époques qui se succèdent. 

  


Les Films :


Metropolis (1927)


Orange mécanique (1971 )


Blade Runner (1982)


L'Armée des 12 singes (1995)


The Truman Show (1998)


Moon, la face cachée (2009)


Mad Max : Fury Road (2015)


 

  

  

Mardi 8 mars 2016

"La moustache au cinéma"


Animé par

Adèle Yon-Araud

 

Symbole d’autorité voire de terreur, porteuse du comique le plus gras ou le plus gentil, la moustache est un trait physique polymorphe capable de parcourir tous les genres cinématographiques, tous les tons, tous les styles et toutes les catégories sociales. Essayons d’en observer le parcours au cinéma, suivant les aléas des modes et de l’Histoire, et voyons comment le cinéma a fait de certaines moustaches de véritables symboles, ou des références inoubliables.  

 

 

Les Films :

 

 

Le Dictateur, Charlie Chaplin (1940)


La Grande Vadrouille, Gérard Oury (1966)


Asterix et Obelix Mission Cléopâtre, Alain Chabat (2001)


Autant on emporte le vent, Victor Fleming (1939)


Le Parrain I, Coppola (1972)


Jackie Brown, Tarantino (1997)


Jules et Jim, Truffaut (1966)


Hook, Spielberg (1999)


Her, Spike Jones (2013)

  

 

PRESENTÉ PAR ANTOINE DE BAECQUE

Mardi 16 février 2016

"Séries Historiques Made in USA"


Animé par

Éric Bernot

 

 

En pleine explosion artistique et budgétaire depuis le début du siècle, le drama historique américain envahit aujourd’hui les télévisions du monde entier.

So Ni Ka Bo vous propose un nouveau voyage dans le temps à travers l’étude de séries récentes aussi audacieuses par le regard qu’elles portent sur notre histoire que merveilleuses pour nos sens.

La vision d’un créateur (Michael Hirst) puis celle d’un studio (HBO), nous permettra d’analyser cette fête de la créativité télévisuelle à laquelle le cinéma s’est invité (extraits d’épisodes créés par Spielberg ou Milius, ou bien réalisés par Scorsese et Soderbergh), et de mettre en évidence la capacité du genre à se renouveler, à dépasser ses frontières.

 

 

Les Films :

Vikings, de Michael Hirst, History 2013

Les Tudors (The Tudors), de Michael Hirst, Showtime 2007

Rome, de John Milius et Bruno Heller, HBO 2005

The Knick, de Jack Amiel et Michael Begler, HBO 2014

Boardwalk empire, de Terence Winter, HBO 2010

Frères d’armes (Band of brothers), de Steven Spielberg et Tom Hanks, HBO 2001

Le trône de fer (Game of thrones), de David Benioff et D.B. Weiss, HBO 2011


 

   


 Mardi 9 février 2016

"Qu'est-ce qu'un premier film ?"


Animé par

An